Red Star, une disette qui dure

Red Star, une disette qui dure

Auteur d’une piètre prestation contre Saint-Brieuc (0-1), le Red Star est à l’arrêt en championnat. Ce revers vient confirmer la sévère crise de résultat qui dure depuis la trêve hivernale.

Le geste de rage de Younès Ghabaoui au coup de sifflet final ne trompe pas. Le Red Star vient de concéder une nouvelle défaite sur sa pelouse face au promu briochin, 1-0. Tout au long de la rencontre, le sentiment d’impuissance était palpable. Opposé à un bloc regroupé, le Red Star n’a jamais été en mesure de mettre les Bretons en difficulté dans le jeu. Bien que maître du cuir une bonne partie de la rencontre, les Audoniens ont manqué de justesse technique pour créer le décalage dans la défense de Saint-Brieuc. Incapables de progresser sur le terrain, ils ont utilisé à mauvais escient le jeu long… rendant un nombre incalculable de ballons aux Griffons. Une prestation d’ensemble à oublier pour le Red Star.

Saïd dans un trou de souris, Karamoko sur le poteau

Sans fond de jeu, l’Étoile Rouge a été punie sur l’une des rares incursions briochines. L’ailier Rafiki Saïd, totalement excentré côté gauche, trouve un angle improbable sous la barre et fusille Paul Charruau (0-1, 80’). Ce brin de réussite n’aura pas accompagné l’Étoile Rouge qui n’est pas parvenue à concrétiser ses maigres occasions. Comme lorsque la tête d’Hamadou Karamoko a buté contre le poteau (35’) ou que Pape Meissa Ba n’a pu redresser la trajectoire du ballon dans les filets de Pattier (57’)… Ces opportunités loupées coûtent chères, surtout lorsque le match n’est pas maîtrisé.

Une équipe à bout de souffle

Les hommes de Vincent Bordot semblent atteints physiquement. Entre la Coupe de France et les matchs en retard de National, le Red star joue à un rythme effréné depuis quelques mois. Un joueur comme Cheikh N’Doye a, par exemple, été titularisé 14 fois sur les 16 matchs disputés depuis janvier. L’enchaînement des matchs pèse sur l’international sénégalais âgé de 35 ans. Ses compères du milieu de terrain, Djiman Koukou et Jimmy Roye, ne sont pas en reste. Tout deux trentenaires, ils comptabilisent 11 titularisations sur 16 depuis la trêve. C’est d’ailleurs pour laisser souffler Roye, que Vincent Bordot ne l’a pas aligné d’entrée contre Saint-Brieuc. Ce manque de rotation au sein du onze titulaire peut être une des explications de la baisse de régime audonienne.

Semaine 100% lyonnaise pour se relancer ?

La dynamique actuelle des Vert et Blanc est digne d’un relégable. Le Red Star n’a plus gagné à domicile depuis le 4 décembre dernier et ne comptabilise qu’une seule victoire sur les douze derniers matchs de National (sept nuls et quatre défaites). Chose impensable à la trêve, les  Audoniens ne sont plus qu’à huit points de la zone rouge. Actuellement sixième de National avec un match en moins, l’Étoile Rouge peut toutefois toujours accrocher la troisième place de barragiste… son véritable objectif. Mais pour cela, il va falloir se reprendre dès dimanche prochain face au SC Lyon. Quelques jours avant, le Red Star recevra en Coupe de France un autre club rhodanien beaucoup plus prestigieux : l’Olympique Lyonnais. Cet intermède de gala peut être l’occasion de se remettre la tête à l’endroit.

FootFrancilien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *